vengeance


vengeance

vengeance [ vɑ̃ʒɑ̃s ] n. f.
XVe; venjance 1080; de venger
1Action de se venger.
(L'accent étant mis sur la réparation) Dédommagement moral de l'offensé par punition de l'offenseur. La vengeance de l'insulté fut le mépris. La vengeance d'une insulte. Une vengeance terrible. Loc. Tirer vengeance d'un affront. « Enfin mon père est mort, j'en demande vengeance » (P. Corneille).
Punition de l'offenseur qui dédommage moralement l'offensé. châtiment, représailles. « La vengeance est douce à tous les cœurs offensés » (Marivaux). « La vengeance est un besoin, le plus intense et le plus profond qui existe » (Cioran). Exercer sa vengeance sur qqn. Soif, désir de vengeance. rancune, ressentiment. Vengeances corses. vendetta. Loc. prov. La vengeance est un plat qui se mange froid : il faut savoir attendre pour se venger.
2Besoin, désir de se venger. Esprit de vengeance. Agir par vengeance. « L'enivrante jouissance de la vengeance satisfaite » (Balzac). Loc. Crier vengeance.
3Relig. Action de punir. « Une impression éternelle de la vengeance divine » (Bossuet).

vengeance nom féminin Action de se venger, de se dédommager d'un affront, d'un préjudice : Méditer une vengeance.vengeance (citations) nom féminin Henry Becque Paris 1837-Paris 1899 En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice. Notes d'album G. Crès Pierre Corneille Rouen 1606-Paris 1684 … Va, cours, vole et nous venge. Le Cid, I, 5, Don Diègue Savinien de Cyrano de Bergerac Paris 1619-Paris 1655 Périsse l'Univers, pourvu que je me venge ! La Mort d'Agrippine Commentaire Ce vers se retrouve presque exactement dans Rodogune de Corneille. André Frénaud Montceau-les-Mines 1907-Paris 1993 Il faut ruiner plus creux que par notre vengeance. Nos promesses, nos témoins doivent périr. Il n'y a pas de paradis Gallimard Gustave Le Bon Nogent-le-Rotrou 1841-Paris 1931 Les gens vertueux se vengent souvent des contraintes qu'ils s'imposent par l'ennui qu'ils inspirent. Aphorismes du temps présent Flammarion Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon Paris 1675-Paris 1755 Le nerf et le principe de la haine et de l'amitié, de la reconnaissance et de la vengeance est le même. Mémoires Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 La haine a sa cristallisation ; dès qu'on peut espérer de se venger, on recommence de haïr. De l'amour Paul-Jean Toulet Pau 1867-Guéthary 1920 Le pardon n'est parfois qu'une figure de la vengeance. Les Trois Impostures Émile-Paul Bible Tu ne te vengeras pas et tu ne garderas pas de rancune envers les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Ancien Testament, Lévitique XIX, 18 Commentaire Citation empruntée à la « Bible de Jérusalem ». Sándor Márai Kassa, aujourd'hui Košice, Slovaquie, 1900-San Diego, Californie, 1989 Les hommes ne sont jamais aussi dangereux que quand ils se vengent des crimes qu'ils ont commis eux-mêmes. Journal vengeance (expressions) nom féminin Littéraire. Crier, demander, réclamer vengeance, demander avec insistance qu'un crime soit vengé ; être un témoignage frappant d'une criante injustice, d'un crime qui doit être vengé : Le sang innocent crie vengeance. Tirer vengeance (de quelqu'un, de quelque chose), se venger. Littéraire. Vengeance céleste, divine, malheurs qui arrivent à un coupable, et que l'on considère comme une punition de Dieu. ● vengeance (synonymes) nom féminin Action de se venger , de se dédommager d'un affront...
Synonymes :
- représailles
- rétorsion
Contraires :
Littéraire. Crier, demander, réclamer vengeance
Synonymes :
- réparation

vengeance
n. f. Action de se venger; acte par lequel on se venge. Tirer vengeance d'une insulte. Crier vengeance.

⇒VENGEANCE, subst. fém.
A. — Gén. au sing. Action par laquelle une personne offensée, outragée ou lésée, inflige en retour et par ressentiment un mal à l'offenseur afin de le punir; résultat de cette action. Synon. représaille, revanche; anton. pardon. Vengeance atroce, complète, criminelle, cruelle, éclatante, raffinée, rapide, secrète; belle, juste, petite, terrible vengeance; vengeance corse; pensée, idée de vengeance; victime d'une vengeance; plaisir de la vengeance; accomplir, assouvir, préparer, réclamer, redouter, savourer une vengeance; pousser la vengeance trop loin; se livrer à des vengeances; renoncer à une vengeance. La nuit tomba. Hamilcar se délectait devant le spectacle de sa vengeance [la plaine couverte de morts] (FLAUB., Salammbô, t. 2, 1863, p. 134). Malatesta: Tu es donc mon pire ennemi, que tu veux m'enlever ma vengeance? Isotta: Une vengeance trop prompte n'est plus une vengeance; ce n'est qu'une riposte. Une vengeance digne de vous doit être longue et infinie (MONTHERL., Malatesta, 1946, I, 8, p. 459).
Vengeance (de qqn) contre qqn, contre qqc. La vengeance du pauvre contre les riches, ce sont ses filles (GONCOURT, Journal, 1865, p. 176). Le rire brave tout. Il y a une belle vengeance dans le rire, contre le respect qui n'était pas dû (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 156).
Loc. verb.
Crier, demander vengeance. [Le suj. désigne une pers.] Demander avec force, insistance qu'un crime soit vengé. Ulysse: La Grèce et Ménélas crient vengeance. Oiax: Si les maris trompés ne criaient pas vengeance, qu'est-ce qu'il leur resterait! (GIRAUDOUX, Guerre Troie, 1935, II, 12, p. 160). [Le suj. désigne un inanimé] Être preuve d'un crime, d'une injustice qui doit être vengé. Vous avez commis plus de meurtres qu'il n'en faudrait pour damner tous les saints du Paradis. Le sang du roi et des nobles crie vengeance et ses cris seront entendus (JARRY, Ubu, 1895, III, 5, p. 62).
Demander vengeance (à qqn de qqc.). Ah! si mon enfant ne trouvait ni secours ni tendresse en toi, je demanderais éternellement vengeance à Dieu de ta dureté (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 65).
Tirer (une) vengeance (de qqn, de qqc.). Se venger (de quelqu'un, de quelque chose). Je brûlais du désir de tirer de lui la vengeance qui m'était due, et je jetais sur lui seul la fureur et le désespoir que tant de causes réunies avaient amassées dans mon sein (DURAS, Édouard, 1825, p. 207). Persuadé au fond de sa chasteté, je finis par vouloir tirer vengeance, non de ses fautes, mais des pensées qu'elle m'avait données (CAMUS, Dév. croix, 1953, 1re journée, p. 543).
DR. ANC. Vengeance privée. ,,Système primitif du droit pénal dans lequel la victime d'un dommage a le droit de causer à l'auteur de celui-ci un autre dommage, à moins qu'il n'intervienne entre les parties une composition pécuniaire moyennant laquelle l'offensé renonce à son droit de vengeance (à l'époque franque en particulier)`` (LEP. 1948). On a très souvent soutenu que la vendetta avait été primitivement la forme unique de la peine: celle-ci aurait donc consisté d'abord dans des actes de vengeance privée (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 58).
En interj. Vengeance! [Cri par lequel on demande vengeance, on excite quelqu'un à la vengeance] Ces mots terribles retentissent sans cesse à mon oreille: point de repos pour l'assassin! vengeance! vengeance! (GUILBERT DE PIXER., Coelina, 1801, III, 1, p. 42).
Proverbe. La vengeance est un plat qui se mange froid; la vengeance se mange froide. Il faut savoir attendre que la colère retombe pour accomplir sa vengeance de façon plus cruelle et plus raffinée. V. froid I A 1 b loc. métaph.
B. — [Gén. avec l'art. déf.] Penchant irrésistible, désir passionné de rendre le mal pour le mal, de punir une offense ou un outrage. Pour la première fois peut-être, dans un cœur d'homme, l'amour et la vengeance se mêlèrent si également qu'il était impossible à Montriveau lui-même de savoir qui de l'amour, qui de la vengeance l'emporterait (BALZAC, Langeais, 1834, p. 289). Tout ce qui touche à la guerre se produit sans haine et sans esprit de vengeance (SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 161).
Par vengeance. Par besoin de se venger. Peut-être (...) irait-elle tout dire à la justice, par vengeance et jalousie (ZOLA, Th. Raquin, 1867, p. 101).
C. — Littér. [Suivi d'un déterm. ou d'un adj.] Punition divine, malheurs qui atteignent un coupable et que l'on attribue à la justice divine. Synon. châtiment. Vengeance du ciel, de Dieu. Si tu croyais échapper à la vengeance céleste, don Juan, tu n'étais donc qu'un lâche? (SAND, Lélia, 1833, p. 294). Il éprouvait après elle d'instinctifs désirs de crier pardon, ou bien des besoins furieux de braver la vengeance divine, toujours présente, quoique niée (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 277).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 venjance (Roland, éd. J. Bédier, 1459). Dér. de venger; suff. -ance. Fréq. abs. littér.:2 449. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 5 775, b) 3 699; XXe s.: a) 2 297, b) 2 122. Bbg. GREIMAS (A.-J.). De la colère... Doc. Gr. Rech. sémio-ling. 1981, t. 3, n° 27, pp. 21-22. — QUEM. DDL t. 28.

vengeance [vɑ̃ʒɑ̃s] n. f.
ÉTYM. XVe; venjance, 1080; de venger.
1 Action de se venger.(L'accent étant mis sur la réparation). Dédommagement moral de l'offensé par la punition de l'offenseur.Une, des vengeances; la vengeance de qqn, sa vengeance. || Goûter, savourer sa vengeance (→ 2. Lieu, cit. 6).(L'accent étant mis sur le châtiment). Punition de l'offenseur, laquelle dédommage moralement l'offensé. Châtiment, punition, revanche; représaille (cit. 3). || Haine (cit. 5) et vengeance. || Noir projet de vengeance (→ Couver, cit. 7). || Préférer la pitié (→ Secourable, cit. 2), le pardon à la vengeance. || Soif, désir de vengeance (→ Désarmer, cit. 7; éteindre, cit. 14). Rancune, ressentiment. || L'espoir d'une atroce (cit. 4) vengeance. || Vengeance exemplaire. || Exercer sa vengeance sur qqn. || Vengeances dans un gang (→ Inépuisablement, cit. 2), dans le milieu, la maffia. || Vengeances corses. Vendetta.La vengeance. || La vengeance, ce fruit amer (cit. 9) et délicieux. || La vengeance ne répare pas le mal, elle l'aggrave (→ Dédommagement, cit. 3).(Dans les loc. verbales, sans déterminant). || Tirer vengeance d'un affront, d'un outrage, d'une offense, d'une trahison…, d'un meurtre; d'un crime. Réparation; punir. || Un soufflet qu'il avait reçu sans en tirer vengeance (→ Mitre, cit. 2). — ☑ Mon père est mort, j'en demande vengeance (→ 1. Allégeance, cit. 1). || Crier, réclamer vengeance. || Une chose horrible (cit. 1) qui crie vengeance au ciel.
1 C'est que la vengeance est douce à tous les cœurs offensés; il leur en faut une, il n'y a que cela qui les soulage; les uns l'aiment cruelle, et les autres généreuse (…)
Marivaux, la Vie de Marianne, VIII.
2 En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice.
Henry Becque, cité par Louis Jouvet, Réflexions du comédien, p. 88.
3 Eh bien ! je pense qu'une injure qui ne finirait pas par être pardonnée, ou tout bonnement oubliée, aboutirait, de vengeance en vengeance, à la destruction du monde, car où s'arrêter, comment s'arrêter ?
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, IV, V.
Loc. prov. La vengeance se mange froide, est un plat qui se mange froid : il faut savoir attendre pour se venger.
Vengeance privée : système juridique dans lequel la victime d'un dommage avéré a le droit d'exercer un préjudice contre l'auteur du dommage, avec des limitations ( Talion) ou des équivalences pécuniaires.
2 (La vengeance). Besoin, désir de se venger. || Il ne faut écouter (cit. 24) que la vengeance. || Esprit de vengeance (→ Manigancer, cit. 3). || C'est par vengeance qu'il a agi. || Délation inspirée par la vengeance. || « L'enivrante jouissance de la vengeance satisfaite » (Balzac, les Illusions perdues, Œuvres, t. IV, p. 787).
4 — (…) Ce n'est plus cette Done Elvire (…) dont l'âme irritée ne jetait que menaces et ne respirait que vengeance.
Molière, Dom Juan, IV, 6.
3 Relig. Action de punir. Châtiment. || La vengeance divine (→ Impression, cit. 14; présupposer, cit.), céleste. || Les vengeances du ciel (→ Fureur, cit. 31). || Un Dieu de vengeance (→ Infini, cit. 4).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vengeance — may refer to:*Revenge *HMS Vengeance , eight vessels of the British Royal Navy *Vultee A 31 Vengeance, an American dive bomber of the Second World WarIn publications: *Vengeance (comics), a character in the Marvel Universe * Vengeance (novel),… …   Wikipedia

  • VENGEANCE — (Heb. nekamah, nekimah), inflicting punishment on another in return for an offense or injury, or the withholding of benefits and kindness from another for the same reason. The Bible distinguishes between vengeance that is proper and vengeance… …   Encyclopedia of Judaism

  • vengeance — Vengeance. s. f. Action par laquelle on se venge. Vengeance memorable, éclatante, pleine & entiere, cruelle, exemplaire. prendre, tirer vengeance. il en faut avoir vengeance. courir à la vengeance. j en ay fait la vengeance. il brûla tout le pays …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Vengeance — Personaje de Marvel Comics Información Nombre original Tte. Michael Badinilo / Comisario Kowalski Especialidad Fuerza superhumana. Invulnerabilidad a la mayoría de los ataques no mágicos. Invulner …   Wikipedia Español

  • Vengeance — Venge ance, n. [F. vengeance, fr. venger to avenge, L. vindicare to lay claim to, defend, avenge, fr. vindex a claimant, defender, avenger, the first part of which is of uncertain origin, and the last part akin to dicere to say. See {Diction},… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Vengeance — war eine niederländische Rock Band um Sänger Leon Geowie, die 1982 gegründet wurde. Sie zeichnete sich vor allem durch eine sehr positive Lebenseinstellung aus. 1984 wurde Vengeance von Derk Joling, dem damaligen A R Manager von CBS Records, bei… …   Deutsch Wikipedia

  • vengeance — Vengeance, Vltio, Vindicatio, Vindicta. Demander vengeance, Expetere poenas, B. Prendre vengeance, Vindicare. Qui fait la vengeance de quelque chose, Vindex. Laisser la vengeance d une injure aux loix et aux magistrats, Incomþmoda sua legibus… …   Thresor de la langue françoyse

  • vengeance — c.1300, from Anglo Fr. vengeaunce, O.Fr. vengeance revenge, from vengier take revenge, from L. vindicare to set free, claim, avenge (see VINDICATE (Cf. vindicate)). Vengeance is mine, ... saith the Lord. Therefore if thine enemy hunger, feed him; …   Etymology dictionary

  • vengeance — ► NOUN ▪ punishment inflicted or retribution exacted for an injury or wrong. ● with a vengeance Cf. ↑with a vengeance ORIGIN Old French, from venger avenge …   English terms dictionary

  • vengeance — [ven′jəns] n. [ME < OFr < venger, to avenge < L vindicare: see VINDICATE] 1. the return of an injury for an injury, in punishment or retribution; avenging of an injury or offense; revenge 2. the desire to make such a return with a… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.